Témoignage de Andrée GROS-DURUISSEAU déportée à RAVENSBRUCK

Témoignage d’Andrée GROS-DURUISSEAU résistante et déportée à RAVENSBRUCK , dans son ouvrage « Le Cahier » (Centre Départemental de Documentation Pédagogique de la Charente, page 171

Chaque semaine, Madame CADENNES, une vaillante Bretonne, se glisse de block en blok pour apporter courage et espoir. Ce sont alors des prières que nous récitons ensemble et que nous appelons « la messe ». Ces réunions se passent dans l’obscurité, au pied du châlit de Madame DRU, voisin du mien. Les travailleuses de nuit y participent une semaine sur deux. Il y a toujours une volontaire pour faire le guet car c’est très risqué ! Des femmes de nationalité et de croyance différentes (certaines sont non croyantes) se retrouvent ainsi, cherchant un peu de réconfort.

Les commentaires sont fermés.